Les outils biologiques pour l’exploration de la maladie de Lyme

  • Le dosage des anticorps circulants lors de la maladie est réalisé par technique immuno-chimiluminescence et dépiste et dose les anticorps anti-Borrelia d’isotype IgG et IgM, sans permettre de déterminer l’espèce de Borrelia.Une réactivité non spécifique de Borrelia (« faux positif ») peut quand même survenir (réaction croisée avec d’autres sources antigéniques EBV, CMV lors de phase aiguë de ces infections). C’est pourquoi, tout résultat positif/douteux à la sérologie de dépistage doit être confirmé/infirmé par le test de confirmation Immunoblot.
  • L’Immuno-blot détecte aussi les AC anti-Borrelia mais permet, parfois, de déterminer l’espèce de Borrelia impliquée et sépare les différents types d’AC. Les antigènes utilisés sont issus des espèces de Borrelia les plus fréquentes en Europe : B. burgdorferi sensu stricto, B. afzelii, B. garinii, B. spilmanii, B. bavariensis. Deux immunoblot (IgG ET IgM) sont systématiquement réalisés. Le graphe complet est rendu avec une semi quantification de chaque AC (index par rapport à un cutoff). Le résultat est rendu sous forme d’un score en IgG et en IgM, calculé par pondération des différentes protéines révélées.
  • La cytométrie de flux permet d’étudier les sous populations lymphocytaires, notamment les lymphocytes cytotoxiques.
    Dans le cadre de l’exploration des phases tardives disséminées de l’infection de Lyme, la mesure du rapport NK57/56 présente une corrélation avec la chronicité des atteintes. A noter que cette diminution du rapport NK57/56 n’est pas spécifique de l’infection de Lyme (autres infections chroniques, fibromyalgie). Le rapport NK57/56 permet dans une certaine mesure, d’évaluer l’efficacité du traitement.
    Les lymphocytes iNKT sont une sous population des NKT qui jouent un rôle non négligeable dans la lutte contre la Borrelia.
  • Le LTT (Test de transformation lymphocytaire) ou Elispot est un test est très sensible et peut détecter la plus petite quantité de Borrelia dans le sang. Il peut dépister autant les formes chroniques qu’aigües de l’infection de Lyme. En outre le recours à ce test peut limiter la durée du traitement et servir à en mesurer le résultat. Tout cela n’est pas possible avec les tests sérologiques.

Pour en savoir plus, consultez le site de notre centre expert